Épisode: Au bout des ongles

history-of-cosmetics-revlon01L’idée de recouvrir nos ongles par des pigments colorés est tout de même insolite. Évidemment, c’est un homme qui a trouvé la formule dans les années trente… Invention aussi masculine que les bas en nylon, le rouge à lèvres et le bikini moderne. Ce départ populaire a pris de l’expansion et se poursuit à chaque saison pour repousser les limites de la couleur tout comme l’ami Benjamin*.

Cette mode, initialement commercialisée par Revlon, est optionnelle. Sachez que le faux est maintenant rendu loin. Combien de centimètres sont possible sans être considéré comme une épreuve de dextérité extra-fine? Et si nous ne pouvons pas les ronger, nous faisons quoi avec notre habitude libératrice? Si ce n’est pas suffisant, sachez que cette prolongation est interdite dans différents milieux de travail pour son risque de dégager des substances toxiques et de sa transmission facilitatrice de vilaines bactéries. Votre solution à peine chimique permet de tricher un peu… et peut devenir une technique d’art qui ne pardonne pas les tremblements.

Malheureusement, j’avoue ne pas avoir la patience pour garder un vernis après avoir battu des mains comme un oiseau en décollage, de plus en plus vite sans atterrir. Pourquoi d’ailleurs nous ne faisons pas des ronds comme pour laver-frotter ou bien la chanson des crocodiles et des orang-outans? Avec toutes les promesses disant sécher plus vite que son application, accrocher son travail de pinceau est malgré tout inévitable. Sinon, le problème empire le lendemain matin, quand la couleur appliquée ne “fit” pas avec le reste du tableau vestimentaire…

Quelques conseils plus tard, je dois essayer (sans aucune méchanceté)… la mode asiatique! Nous n’avons pas à chercher bien loin pour trouver des professionnels dans le surfaçage ou la manucure. Je vous préviens toutefois que l’expérience peut vous faire grimper dans l’échelle de l’anxiété. Pourtant, ce soin luxueux devrait être un moment de détente absolu dans ce fauteuil au massage aussi mécanique qu’envahissant.

Avertissement, la communication à de forte chance d’être limitée et pour ma part, mon entrée fut à peine remarquée. Les gestes remplacent facilement la parole dans une chorégraphie digne de marionnettiste. Nous pourrions comparer à votre dentiste qui vous tapoterait la joue pour vous faire comprendre le niveau d’ouverture requis ou bien à votre garagiste qui mimerait votre problème de transmission. Ici, le choix revient à “main” “pied”. L’essentiel sans fioriture. Le reste vole vite en une mélodie incompréhensible à mes oreilles, mais qui doit faire un sens quoique je n’ai pas eu droit aux sous-titres… laissant place à toute mon interprétation.

La déstabilisation s’accompagne de revues, fortement suggérées à nos mains qui ne sont pas encore sollicitées pour leur thérapie. Vous avez le temps d’espérer que les normes d’hygiène seront respectées et vous observez et\ou paniquez légèrement devant l’inconnu. Vous attendez votre tour en regardant votre voisine… permettant d’anticiper les nombreuses étapes de précision et leur collection d’accessoires…! Quand même étonnant de reconnaître un outil rotatif disponible en quincaillerie!

Viens la sélection d’un ou plusieurs coloris, que vous pouvez pointer… en adoptant ainsi la technique de communication gestuelle. Pourquoi pas le noir classique, indémodable, et sans place de nuance. Pied de nez à la manucure française qui occupe une place bien en haut de la palette, mais qui me fait toujours penser à une ligne de ruban correcteur.

Après avoir digéré la surprise de la facture… vous admirez comme jamais le résultat qui est loin d’être naturel. Le constat vient ensuite… les ongles allongent d’un millimètre par semaine. Ce qui fait que votre fameux investissement, malheureusement, ne durera pas et vous aurez un choix. Recommencer l’expérience ou investir dans votre propre lampe UV* pour tout calmement sécher vos ongles en moins d’une minute sans avoir à imiter un oiseau en vol accéléré…

Signature4

* Moore

* Modèles à différents prix… Mon choix s’est porté pour le modèle Morpilot d’Amazon pour une trentaine de dollars.

6 commentaires sur “Épisode: Au bout des ongles

  1. Le seul aspect positif du vernis à ongles c’est, à mon sens, le fait que la personne évite de se ronger les ongles. Vive le naturel! À bas les tâches fastidieuses imposées par les diktats de la mode. Et, en plus, une belle façon d’économiser.

  2. Étant grande consommatrice de manucure….. je me suis bidonné solide en lisant ton article! Je vais repenser mon manucure français Hihihi Hihihi Hihihi !!!!!

    1. Oupppssss… Pour ton manucure français… si tu veux, je peux t’arranger ça gratuit la prochaine fois avec mon liquide correcteur et avec jasette incluse!!!!

  3. Être un homme a ses avantages qui évite de vivre cette expérience de manucure. J’en ai appris beaucoup en te lisant, ce n’est sûrement pas un cadeau que tu apprécierais à ta fête. Ho! Ho ! Ho!

Répondre à naddamo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s