Épisode: Un regard à quatre trous

Les signaux font partie de nos vies. Pour être plus précise, les panneaux signalétiques nous donnent des informations ou des ordres pour ne pas que règne le chaos. Il y en a partout, vous êtes habitué à certains et d’autres font tout pour attirer votre attention. Il n’y a qu’à penser, au Québec, à la couleur orange fluorescente exclusive à la construction routière et à la couleur bleue, moins visible, pour les informations touristiques.

Lorsqu’il est question de stationnement, le vrai plaisir commence, c’est-à-dire l’analyse peut devenir très compliquée. Les autorisations et les interdictions peuvent même être contradictoires. Il n’est donc pas rare de rester figé devant les panneaux avec un visage interrogatif ou découragé. Je viens toutefois à la rescousse. J’ai découvert sur le site de “Où trouver à Montréal” des conseils et des exemples concrets pour devenir un spécialiste du décryptage. Par chance, j’habite une ville où le niveau de difficulté est moins élevé et là, je ne parle que des pancartes. Vous savez avec mon article “Laissez-moi pas le volant”, que les stationnements de toutes sortes ne sont vraiment pas ma spécialité.

panneaux-stationnement-multiples

Revenons, aux panneaux de tout genre. Il a été vraiment facile de trouver des exemples insolites à travers le monde. Il y en a d’autres, dans mon palmarès, qui ont attirés mon attention pour d’autres raisons.

5. Ex aequo pour le manque de précision quant à la direction à prendre… mieux vaut rester sur place! Remarquez le : Good Luck…

                           goodluck_opt  panneau_debile013

4. Montréal: Je ne suis pas certaine de comprendre entre la voie cyclable et la voie routière… 

icebridge-montreal

3. Péribonka: mon genre d’humour un peu “noir”.

142382
2. Traverse de lutins: j’aime que l’imaginaire fasse partie intégrante 45041598_vF-HImTXLJD4vBeF1o6ZJ3OEaFVc98qnEIFbnE1d1TId’un village. Il est donc possible de trouver une traverse de lutins à St-Élie-de-Caxton en Mauricie. Le panneau signalétique a été approuvé par Transport Québec en 2005. Depuis, le principe a été copié par Rivière-de-loup (2011) et Matane (2015). Je ne sais juste pas si c’est les mêmes lutins qui font tout ce trajet!

1. Regard: au gré d’une ballade cet été avec mon unité familial reagrd2paternel. Vous savez… je remarque tout! J’ai découvert ma pancarte préférée en excluant bien sûr toute celle électorale. Je n’avais jamais vu ce type d’information: Regard. J’ai donc pris le temps de m’arrêter et j’ai regardé.

Il s’agissait en fait d’un regard de chaussée, soit l’emplacement d’un couvercle d’égout. Un terme que je n’avais jamais utilisé. Moi, tout ce que je voyais c’était un regard à quatre trous davantage comme un bouton. Ce qui m’a questionné sur l’invention du bouton à quatre trous. Vous saviez que c’est l’industriel français Alexandre Massé à qui l’ont doit cette invention en 1854? Il a fait fortune avec cette idée simple qui servait à mieux répartir la tension entre les trous.

Alors, je me suis arrêté à toutes les plaques d’égout de Saint-Alphonse-Rodriguez qui était sur mon passage. J’ai remarqué qu’il faut aussi savoir les remettre correctement en place.

bouche

C’est le genre de petit détail qui me fait rire! Je comprends que le truc pèse 50 kilos, mais rendu là pourquoi pas un peu plus de perfectionnisme. Je sais qu’aucun véhicule ou marmotte ne va vraiment suivre la ligne à ce point-là… mais juste pour moi!

Sinon, les designs sont vraiment différents par villes et par fonctions allant des lignes à plusieurs trous. Il y a d’ailleurs un modèle triangulaire au New Hampshire qui est malheureusement moins sécuritaire. Il est tout de même intéressant d’apprendre que le triangle pointe dans la direction du courant sous-jacent

Ces éléments du quotidien peuvent aussi devenir de véritables œuvres d’art.

À Montréal, dans le cadre des festivités de son 375e, un arrondissement a permis aux gens de peinturer des centaines de plaques. Voici quelques œuvres de l’initiative appelée “Les Amuse-bouches

      15-photos-de-bouches-degout-transformees-dans-les-rues-de-montreal-464308  bouches-degout-464283

Au Japon, les “manhôru” sont des objets d’art avec un travail de graphisme exceptionnel et complexe. Une tradition depuis environ 40 ans qui embellit et différencie les villes à partir de leurs patrimoines, leur géographie, leurs fleurs et leurs arts. Vous pouvez passer votre séjour à parcourir les quelques 12 000 plaques de fonte différentes tel une véritable chasse au trésor. Il y a même des cartes à collectionner qui sont très populaires. Il ne manque plus qu’une application mobile!

                           images (1)  images (2)

                              téléchargementggdf  5a7fe8d70518f_5a7fe03a2f275_763687177

Une autre mode est de sérigraphier à partir des bouches d’égouts. La tendance de “street art” a commencé à Berlin avec un collectif d’artistes nommé Raubdruckerin (pourrait être traduit par Impression pirate). Le but étant de détourner ces objets du quotidien et les utiliser pour imprimer sur différents tissus. Vous pouvez visiter leur boutique en ligne qui répertorie leurs oeuvres par villes d’Europe. J’aimerais bien un chandail avec une plaque de Saint-Alphonse-Rodriguez.

            1-105  8ca83b8af3ba515e1b93b6995b918b30

Je termine avec mes plaques d’égouts préférés, eh oui, je ne pensais pas dire ça un jour…

La plaque Oréo: j’ai le goût d’en manger une boîte… en fait j’ai toujours le goût d’en manger une boîte…

10-funny-and-creative-manhole-covers-1

Le bouchon de baignoire: campagne pour préserver l’eau dans la ville de Dublin. Il s’agit d’une illusion avec un vinyle autocollant; il n’y a donc pas de risque pour les piétons.

10-funny-and-creative-manhole-covers-9
L’égouttoir: photographie de l’artiste espagnol Chema Madoz

chema-madoz-26.jpg
Et, ma création fictive, une plaque « chips Doritos » avec celle triangulaire de Nushua au New Hampshire. J’ai trop d’imagination…

Voilà, je vous ai présenté d’autres façons de mettre en valeur… un regard!

Signature4

Source pour des panneaux de signalisation insolites: Zejournal

Source pour des plaques d’égouts drôles et créatives: Lolwot

2 commentaires sur “Épisode: Un regard à quatre trous

Répondre à Jo.aile (Maprolixité) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s