Épisode: Mal… Bouffe

Vous avez devant vous un délicieux hamburger avec un ou des étages de “boeuf haché” juteux et de fromage jaune bien fondant. Le petit pain est parfaitement grillé avec quelques sésames. Vous pouvez y ajouter du bacon croustillant, de la laitue croquante, de la tomate bien mûre ou d’autres possibilités. Les condiments et sauces vont dégouliner et vous mangerez le tout avec les doigts qui font leur possible…

Double-Six-Burger-ppcorn-760x500

Vous avez trois choix: soit vous être totalement découragé, soit vous êtes dégoûté ou soit vous avez le goût de tout manger, peu importe l’heure dans la journée.

Pourquoi ? Il y a une question de dépendance. En mangeant ce type d’aliments, le cerveau sécrète une forte dose de dopamine qui procure un sentiment de récompense. Vous pouvez comparer cela aux toxicomanes. En plus de vous faire sentir bien, vous en voudrez toujours davantage, car les récepteurs à dopamine se multiplient. Vient s’ajouter les effets du sucre avec l’hippocampe qui bousille vos signaux de satiété. Mangez gras et sucré devient un cercle vicieux.

Il faut six semaines pour habituer votre corps a des changements alimentaires et effectuer un sevrage. Il est possible d’entraîner votre cerveau à préférer des aliments sains, selon un article de Radio-Canada. “Une expérience menée sur des souris révélait que celles qui étaient nourries exclusivement avec des aliments malsains finissaient par perdre tout intérêt pour une alimentation équilibrée”.

Je pourrais vous parler aussi des risques énorme d’obésité, d’hypertension, de diabète, de dépression et de problèmes cardiaques. Je vais juste souligner l’ampleur des dégâts caloriques de certains choix alimentaires. En Ontario, depuis le 1er janvier 2017, les valeurs nutritives sont obligatoires sur les menus des chaînes de restauration. Un tiers des personnes aurait apporté des changements avec ces informations. Il s’agit d’un moyen simple, très efficace, qui amène certains restaurants à changer leurs recettes. À travers le monde, ce n’est toutefois pas suffisant. Environ 39% des adultes sont en surpoids. Selon l’Organisation mondiale de la santé, les chiffres ont triplé depuis 1975.

Les Américains détiennent le record pour le nombre de hamburgers consommés. D’ailleurs, Don Gorskendu du Wisconsin, a mangé plus de 30 000 “Big Mac” pendant 40 ans. Il est encore vivant et en pleine santé! Vous imaginez manger 14 hamburgers par semaine ?

don_gorske.width-800

La France est proche aussi selon les palmarès puisqu’elle a délaissé son classique sandwich beurre-jambon. Sur les menus de 85% des restaurants français, se trouve le hamburger qui était pourtant perçu comme du fast-food de mauvaise qualité.

mcdonald-998495_640Il ne fait aucun doute de la popularité des hamburgers à travers le monde. Sachez que seulement McDonald’s vend plus de 75 hamburgers par seconde.Cela représente environ 4 500 burgers chaque minute, 270 000 à l’heure, 6,48 millions chaque jour et 2,36 milliards de hamburgers sont vendus chaque année”.

Les chaînes de restauration compétitionnent pour avoir le plus gros hamburger. Vous avez le choix entre le “Double Big Mag” ou le “BK Quad Stacker” de Burger King avec leurs quatre galettes. Le plus impressionnant demeure l’“Octuple Bypass burger” au Heart Attack Grill à Las Vegas avec près de 1.8 kilos de viande répartis sur 8 étages. Sans oublier 40 tranches de bacon et de tous les autres accompagnements. Il contient 20 000 calories, “soit l’équivalent de 10 jours de calories pour un humain normal. Autant vous dire que le marathon de New-York ne vous suffira pas à l’éliminer.”

Si vous n’êtes pas complètement démoralisé, je vous présente le Burger Pizza. Vous y trouverez une pizza bien cachée à l’intérieur d’une immense boulette qui elle, est coincée entre… deux pizzas! Seulement 8444 calories, alors je vous laisse la recette.

Séquence-1.00_00_16_05.Image-fixe002-768x432

Source photo:20 minutes; Le Rewind

Vous savez que la publicité occupe une place stratégique, surtout auprès des jeunes. Ils ont le don de montrer un gros plan au ralenti pour vous créer un besoin à combler. Toujours imaginatif, le meilleur revient cependant à celle-ci à Granville en France:

508225

Une autre forme de marketing est de créer quelque chose d’inusité. Le burger complètement noir de Burger King, disponible au Japon, a beaucoup fait jasé. Ce Kuro Burger en édition limitée n’est pas vraiment appétissant avec son pain, son fromage et ses condiments foncés. Il y a aussi en Chine le burger rose au PFK. Atchoum*. La mode étant lancée, vous pouvez trouver l’arc-en-ciel au complet et petit clin d’oeil à une de mes lectrices, j’ai trouvé un burger licorne !

Il reste que j’ai fait la tournée des chaînes de restauration rapide pour un “certain” qui voulait trouver un compromis alimentaire. Je peux vous dire, il n’y a rien de comparable à celui grillé sur le barbecue chez mon unité familiale maternelle… de cette façon c’est tellement bon et peut-être pas si nuisible…

Et vous ?

Signature4

 

* Fait référence à l’article “La couleur de la fleur”

4 commentaires sur “Épisode: Mal… Bouffe

Répondre à nuage1962 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s