Épisode: Fébrilité

La fébrilité peut s’exprimer de différentes façons en étant soit positive ou négative. La nervosité et l’agitation peuvent très bien cohabiter. Il peut également y avoir une sorte d’anticipation positive qui rend fébrile. Une forme d’incitatif avec une motivation survoltée à l’optimisme.

C’est ainsi que je pourrais décrire les gens qui sont incapables d’attendre décembre pour installer la panoplie d’objets et de lumières reliées aux temps des Fêtes. Une fois dans l’année, leur décor prend vie autrement et le quotidien laisse sa place. Tout devient coloré et presque enfantin! Les festifs veulent en profiter, à leur façon, le plus longtemps possible avant de devoir tout ranger.

Je me demande d’ailleurs si tout ce fatras que l’on ne sait pas où ranger est vraiment nécessaire? Notre quotidien a-t-il besoin du personnage emblématique, que ça clignote ou que ça sente le fond de bois. Pouvons-nous garder nos salières, poivrières, coussins et tapis en place sans devoir les remplacer pour “mettre de l’ambiance”? Pouvons-nous garder ça simple sans se sentir envahie?

Je dois toutefois avouer que cette tradition décorative aide à améliorer l’ambiance des Fêtes et assure une fonction. Chacun sa dose: hâtive, concentré, routinière, minimaliste ou inexistante. Chacun son plaisir…

Il n’en demeure que l’ambiance de Noël est incontournable. Difficile de l’ignorer à moins de partir loin dans un des pays n’ayant pas cette culture. Sinon, vous ne pouvez pas passer à côté. Vous avez droit à la musique abrutissante, les décorations et les incitatifs commerciaux avant même que les feuilles aient terminées de tomber. Ce qui provoque soit du bonheur ou du découragement. Tout comme les premières neiges au sol…

En effet, avec le décor qui se transforme, viennent les fameuses obligations… Visites chez l’un et l’autre tel un sprint à relais sans oublier les cadeaux d’hôtesses, acheter des cadeaux pour tout le monde en étant original et les emballer avec des coins parfaits, cuisiner des mets traditionnels en quantité disproportionnée… L’énumération, que je pourrais continuer, peut juste faire monter le niveau d’anxiété. Certaines personnes ont plus de difficulté à le gérer. Je me demande si on peut faire un “burn-out” de Noël tout comme le Père Noël qui a beaucoup trop de choses à faire en si peu de temps.

Il y a toute cette fébrilité dans l’air entourant les festivités qui nous entraînent malgré nous dans ce tourbillon qu’est devenue cette tradition. Cette effervescence demande beaucoup d’énergie. Vous comprendrez que c’est exactement ce que je n’ai justement pas cette année. L’ambiance est ainsi en rupture de stock malgré l’effort de mettre des boules dans mon minuscule faux sapin de table à rangement rapide. La fébrilité ne s’invente pas. Je n’ai pas les capacités pour l’avoir et j’ai d’autres priorités qui sont plutôt de répondre à mes besoins de base, tout au fond de la pyramide.

Je ne peux donc pas être au même niveau que vous en ce temps des Fêtes. La maladie ne prend pas de pause pour un vieux au Pôle Nord (ou un petit Jésus selon l’histoire). Elle fait en sorte qu’il y aura des invitations que je vais devoir refuser. Le risque est trop grand de devoir faire semblant, de ne pas profiter du “plaisir” et de me demander trop d’efforts d’adaptation. Il y aura sans aucun doute des moments qui seront plus difficiles parce que je ne peux pas être festive et être remplie de joie, mais je vous en parle sans me plaindre. Il y a une seule chose, finalement, pouvons-nous juste cesser cette tradition de souhaiter à des inconnus que ce soit Joyeux par ce que les fêtes doivent être Joyeuses! Vous comprendrez que c’est beaucoup trop de joie pour moi même si je voudrais être optimiste…

christmas-3801336_640

Signature4

Un commentaire sur “Épisode: Fébrilité

  1. Pour moi, Noël c’est beucoup plus que la déco, les cadeaux. La vraie joie de ce temps de l’année c’est de se retrouver en famille, de partager un bon repas et de s’amuser tous ensemble. Je pense que ce doit être bien difficile pour ceux qui ne peuvent y participer, mais il faut que chacun puisse agir en fonction de ce qui répond le mieux à ses capacités du moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s