Épisode: Sucré ou salé ?

umbrellas-1281751_640L’été débute officiellement le 21 juin. D’ici là, vous voulez rien de moins que du soleil à tous les jours et toujours éviter votre parapluie. Vous voulez sortir les vélos et laver votre auto? Vous voulez travailler sur votre terrain comme un forcené? Cependant, vous vous remettez très lentement de la surdose sucrée que représente la cabane à sucre accompagnée d’un immense chocolat au lait dans sa boîte coloré? Vous devez penser au gras et au sel… Tant pis pour la malbouffe! C’est juste une question d’équilibre!

La recette est pourtant très simple: la tentation de frites bien chaudes agglutinées dans une sauce brune délicieusement assaisonnée et parsemées de ses amis les fromages en grains qui font “skouik-skouik”. Ce n’est pas néfaste la poutine, c’est du réconfort occasionnel en cas de besoin ou en cas de journée dangereusement sombre et pluvieuse…

Je ne pourrais pas vous faire un palmarès exact de toutes les cantines, cafétérias, festivals, restaurants servant cette fierté québécoise peu gastronomique. Il y aura toujours quelqu’un pour me contredire. Je pense qu’il y a un haut standard pour chacun des éléments de cette composition dont l’origine est contradictoire (dans les années 60 sans lancer un débat). Vous pouvez toutefois consulter l’article de Z télé pour avoir des suggestions sur des endroits, selon eux, incontournables au Québec. Je ne sais pas où est East-Broughton, mais vous pouvez être certains que je vais y faire un détour un jour. Il y a aussi la Cantine D’Amours à Trois-Pistoles qui mérite la meilleure note du palmarès de mapoutine.ca. Il faudrait que je demande l’avis de mon experte dans le secteur.

J’ai pensé vous présenter quelques-unes de ses nombreuses variantes.

Lors de mon séjour, périple, d’un an à Gaspé, j’ai découvert un excellent restaurant-bistro: le Brise-bise. Il s’agit en fait d’un incontournable au centre-ville. Vous pouvez y commander des fruits de mer, mais ce n’est pas l’attrait selon moi, car il y a la poissonnerie pour ça. Hésitante avec mon menu, j’étais très sceptique par leur composition audacieuse de poutine: des frites avec une sauce blanche onctueuse au vin blanc, du fromage en grains et… des crevettes nordiques de Matane! Vous voulez la recette, juste la demander à ce cher Ricardo Elle est toutefois bien meilleure directement à Gaspé en bonne compagnie

1507577-poutine-crevettes-brise-bise-9

J’ai souvent entendu parlé de cette version réinventée par le chef Martin Picard du restaurant “Au Pied de Cochon”, la poutine au foie gras. Un “léger” amalgame de frites cuites dans du gras de canard, fromage en grains, sauce à poutine ainsi que sauce au foie gras surmonté d’une tranche de foie gras de 200 grammes. Pour sa recette, elle a été publiée dans l’émission Martin sur la route via Chef Cuisto ; Poutine au foie gras au Pied de Cochon.

11-pied-de-cochon

Moins impressionnante, la variante du restaurant St-Hubert avec les frites classiques, fromages en grains, mais surtout son mélange exclusif de sauce barbecue et sauce côtes levées, et ses bouchées de filets de poulet panés. Je vous assure qu’il faut l’essayer. Juste 1210 calories de réconfort qui équivaut à deux Big Mac…

poutine st hubert

Il y a par contre d’autres variantes qui sont des bonnes contradictions.

PSX_20190511_125631J’ai fait la découverte à l’épicerie IGA de Berthierville d’une imitation à s’y méprendre. J’ai pris le temps de l’admirer et de la photographier avant de carrément l’attaquer. Un délice sucré est caché avec du gâteau blanc et beaucoup de crème fouettée…

Il me reste le méli-mélo proposé par la compagnie Chocolats Favoris a essayer. “Des frites dessert dorées et croustillantes, des mini guimauves moelleuses et de la crème glacée molle, le tout nappé (du) légendaire chocolat.”

Sinon, il y a toutes les façons d’en faire un déjeuner avec de la sauce hollandaise. La recette de base reste la même, mais l’ajout de viandes et le choix des patates viennent agrémenter le tout.

PoutinevilleIl y a également la quantité. Vous en voulez trop et trop de calories? Les succursales de Poutineville à Montréal vous en offrent plus que nécessaire pour une personne avec sa poutine appelée “La crise cardiaque”. Elle vous en coûtera 100$, mais vous en aurez 15 livres avec 5 viandes… Si vous relevez le défi, vous obtenez un t-shirt! Vous avez raison, c’est épouvantable…

Je vous ai aussi sélectionné quelques publicités qui m’ont particulièrement interpellée avec la poutine chez Valentine. La première est: “La vie est courte: mangez de la poutine.” Je n’aurais pas osé aller jusque là… Un autre panneau sur l’autoroute disait: “Vous allez sortir d’ici en roulant”. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je pense en premier que je vais devenir handicapé. Sinon, ils vous suggèrent de “Mangez vos émotions” avec une poutine extrême (saucisses, boeuf haché, oignon). Finalement, il y a le principe de “Marche ta poutine” qui te permet d’en obtenir une gratuitement avec 30 000 pas avec leur application mobile.

La poutine peut se permettre d’être imité et mis en valeur de pleins de façons. Il n’en demeure pas moins un classique. Elle est d’ailleurs disponible à d’autres endroits que le Québec. Le plus drôle est en Russie pour son lien avec Vladimir! Elle a, en effet, été ajoutée par les grandes chaînes de restauration rapide telles que McDonald’s, Burger King, A&W, PFK etc, à travers le monde.

Gardons ce plat emblématique du Québec, que vous soyez sucré ou salé…

39207012_1479590398809767_1307579153767202816_n

Signature4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s