Épisode: Mémoire de poissons rouges

Il existe différentes raisons pouvant affecter notre capacité mnémonique et son efficacité est vraiment unique à chacun. Je ne vous ai pas oublié depuis ma dernière parution, mais j’ai eu à faire face à d’autres défis. Présentement, ma mémoire rétrograde, ou plutôt plusieurs de mes souvenirs ont décidé de quitter le port qui les retenait à mon cerveau. Temporairement, mais déstabilisant pour l’instant.

L’électroconvulsivothérapie (ECT) a fait partie de mon parcours de vie depuis les derniers mois. Voilà ce qui explique mon absence de l’écriture. J’ai toutefois le désir de reprendre avec les capacités que j’ai conservées malgré mon diagnostic… que les détails ne font pas partie de cet article. Je veux toutefois que vous en sachiez un peu plus pour briser les tabous. Je vous rassure. Je n’ai pas non plus une démence irréversible tel que la maladie d’Alzheimer ou la maladie à corps de Lewy (type qui se caractérise par l’ajout des caractéristiques de la maladie de Parkinson en plus des autres symptômes).

Ma mémoire déficiente crée un flou qui est involontaire sur plusieurs détails, lieux, personnes, et même sur ma pointure de chaussure et ou sont placés les choses dans mes armoires. Je redécouvre ce qui se cache dans mes placards et je finis par croire que j’en ai beaucoup trop ! À quand la grande “vente de garage” ?

Je n’avais déjà pas une mémoire remarquable. Je me demande si c’est un manque d’entraînement ou juste une caractéristique de ma personne. Il y a certaines personnes pour qui cela semble sans effort et qui vont pouvoir conserver en stockage ou bien en consolidation, dans les détails, tout ou presque. Sans être de l’hypermnésie (phénomène rare de mémoire totale pour chaque moment de sa vie).  Elles ont une meilleure capacité à se concentrer, à ne pas se laisser perturber par des pensées intrusives qui nuisent à leur attention. Elles ont un meilleur état émotionnel également. Le fonctionnement de chacun est donc différent selon ces facteurs et bien d’autres.

Il y a des impacts à une mauvaise mémoire. Je trouve cela déplorable que le succès scolaire soit basé en majeure partie sur les capacités de rétention de stockage et du rappel des informations académiques. Est-ce que vous vous êtes déjà demandé quel métier vous feriez (ou auriez fait) en tenant compte principalement des résultats obtenus avec une meilleure mémoire ? Sans parler de relâcher toute cette pression reliée aux évaluations qui nuisent à nos capacités

Wikipédia a une liste très complète des différentes sortes et sens du terme mémoire allant de l’informatique à la biologie et je ne vous ferez pas un cours sur le sujet. Toutefois, la psychologie cognitive, qui m’intéresse particulièrement, nous en apprend davantage sur les mémoires sensorielles, de travail, à court terme, à long terme et eidétique (photographique). Vous saviez que court terme veut dire de 0,5 secondes à 10 minutes… il y a tout de même un large éventail de temps entre les deux. Ce qui explique ma propension à tout écrire sur des tableaux effaçables ou des feuillets autocollants (post-it). Sinon, votre mémoire de travail est d’autant plus utile qu’elle vous permet de faire deux choses en même temps et votre mémoire à long terme, grâce à votre lobe temporal, peut vous permettre de vous souvenir normalement de votre pointure de chaussure toute votre vie.

Il nous est tous arrivé d’oublier des choses qu’elles soient importantes ou futiles. Votre niveau de stress peut l’affecter et selon une étude récente consultée dans le Huffington Post, les jeunes de 18 à 34 ans ont une moins bonne mémoire que les gens de 55 ans et plus. Les facteurs y sont expliqués si vous voulez creuser le sujet.

Finalement, selon une croyance populaire, les poissons rouges auraient une mauvaise mémoire. Ce n’est pas le cas puisqu’elle pourrait durer plus que juste quelques secondes. Des scientifiques se sont vraiment penchés sur la question…

fish-304786_1280

Temporairement, j’ose croire que mes souvenirs reviendront progressivement et sachez, Chers Lecteurs, que je ne vous oublie pas…

Signature4

2 commentaires sur “Épisode: Mémoire de poissons rouges

  1. Je suis vraiment contente de savourer à nouveau ce petit bout de récit!

    J’espère aussi que la vie au quotidien te ramènera tes souvenirs.

    Au plaisir de te recroiser!

Répondre à lecalindumatin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s