Épisode: Transition (entre tes ciseaux)

Il y a des choses inévitables qui nous arrivent au détour sans que nous en ayons pu en prévoir les conséquences. Les transitions de vie en font partie intégrante. Nous croyons voguer et soudainement le cap change, le vent se met de la partie et nous avons de la difficulté à nous laisser flotter de nouveau. Les vagues sont trop fortes pour différentes raisons.

Les relations peuvent être ambiguës et quand elles deviennent amicales, il y a une partie de nous qui ne veut pas l’accepter et s’y accroche. Est-il possible de rester amis ? Plusieurs le font, mais il y a une transition qu’il faut considérer comme importante dans notre chemin pour pouvoir l’accepter. Les idées tournent dans la tête, comme souvent la tempête d’émotions s’en mêlent, et si j’avais fait différemment. Nous nous torturons au lieu de remercier l’autre pour ce qu’il a pu nous donner dans la disponibilité émotionnelle qu’il avait pour le faire. Les changements nous font avancer, c’est donc « une stimulation mentale et physique nécessaire » selon Psychology Today.

Pour reprendre la situation en main, une part de contrôle, je me rends compte que mon truc a toujours été d’aller au salon de coiffure. Marquer la transition en changeant de look… comme un nouveau départ. Il y a toutefois une précision à apporter. Je ne suis jamais fidèle pour cela… Je laisse ma tête aux mains des ciseaux de n’importe quelle coiffeuse (ou coiffeur) avec un certain lâcher prise. Une confiance envers un inconnu pour une étape aussi symbolique pour moi. Une prise de risque consciente mêlée à une légère anxiété. Je ne demande donc pas son curriculum vitae à principalement celle (ou celui) qui va peut-être mettre en péril mon look pour plusieurs semaines et même mois.

Une fois la prise de connaissance de politesse effectuée, courte dans mon cas, il faut expliquer et connaître les termes. Quand on le sait. Un dégradé et effiler ce ne sont pas les mêmes choses et vous pourriez être surpris du résultat avec des ciseaux comment ça peut amincir l’épaisseur d’une tignasse. Cela pourrait ne pas correspondre à vos attentes et là, vous retournez à la maison sans le dire, mais avec une occasion ratée de se sentir belle et en confiance. Je dois vous dire que j’ai eu (souvent) des moins bonnes expériences ! Le but n’est pas de faire de la mauvaise publicité, la communication telle que mentionnée plus haut est primordiale.

Il arrive toutefois des malaises… une coiffeuse m’a déjà coupé les cheveux en buvant son verre de vin rouge comme si c’était normal. J’étais intérieurement scandalisée. Je n’avais pas besoin de faire partie du 5 à 7 ! (Épisode : Ma (presque) non-alcoolique vie). Je ne voulais pas avoir non plus avoir à lui faire passer un alcotest pour tester ses facultés du « clipper » !

Sinon, j’ai cessé de me teindre les cheveux à l’âge de 23 ans pour m’affirmer. Depuis, j’ai un look que j’assume très bien. La « canitie » est apparue précocement lorsque j’ai atteint la majorité. Il s’agit d’un mécanisme naturel encore un peu mystérieux. Un cheveu vit environ 2 à 6 ans, ensuite, il tombe pour laisser place à un nouveau cycle qui finit par s’essouffler en « mélanocyte » vers 40 ans pour devenir blanc. Alors pourquoi avant ? L’hérédité ou bien le stress ? Peut-être les deux.

Alors, fini les produits avec ammoniaque et oxydant pour plaire à un homme. J’espère inspirer d’autres à faire la même chose et se trouver belle au naturel.

Il est temps maintenant pour moi de retourner à la source pour savoir ce que sont mes besoins et penser à moi. Il y aura d’autres transitions, comme il y en a déjà eu, qui amèneront leurs lots de stress et d’émotions, mais qui définiront la personne que je suis vers peut-être quelque chose de meilleur.

40-chic-short-haircuts-popular-short-hairstyles-for-2017-10

Voici la coupe de cheveux que je n’ai jamais osée…

 

Signature4

 

Un commentaire sur “Épisode: Transition (entre tes ciseaux)

  1. Les périodes de transition sont souvent difficiles et amènent notre petit hamster à se questionner. Je crois que ce faisant, elles peuvent nous faire cheminer, nous aider à faire des prises de conscience relativement à notre fonctionnement. À chacun sa façon de passer au travers, mais vivement le naturel!

Répondre à lecalindumatin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s